propos artistique

   Rencontre du passé et du présent … rencontre de deux expressions artistiques … rencontre de la souffrance d’une mère et d’un homme qui chante et danse … rencontre du sacré et du profane … rencontre de deux cultures (séquence liturgique catholique et danse empreint de butô) . . . je provoque La Rencontre pour me nourrir de ses fruits : la réunion, l’unité, l’unicité, le mélange, l’alliance, le mariage, la composition, l’alchimie.

   A partir du texte du Stabat Mater (séquence composée par Jacopone da Todi au XIII ème siècle) – dont le thème est la souffrance de Marie lors de la crucifixion de Jésus, la tristesse et la douleur d’une mère face à la mort de son fils – je donne naissance à ma nouvelle création : maTerre.

   Créé en octobre 2017 maTerre est un spectacle de danse et chant que j’ai chorégraphié et que j’interprète.

   Dans cette version courte, épurée de tout décor et de toute sonorisation, je choisis de privilégier à travers le solo, l’unique expression de mon corps et de ma voix.

   Je concrétise le désir de jouer un spectacle au sein d’une église, afin de baigner dans l’enceinte d’un lieu de culte, de profiter d’une acoustique particulière – quj’affectionne infiniment et dont je profite déjà depuis deux ans avec Des rives : un autre projet artistique et de faire se rencontrer la danse et la voix au sein d’édifices religieux.

   Je fais le choix pour cette version de maTerre de sélectionner certaines phrases du Stabat Mater afin de composer, à l’image de 8 strophes d’un même poème, 8 “tableaux” d’une même oeuvre où chant et danse se mêlent , se succèdent, se relaient, se suivent ou se jouent ensemble.

   Je me laisse danser par la simplicité et manifeste à travers maTerre un profond désir d’incarner le chant et la danse au sein d’édifices religieux, de lieux sacrés … afin de provoquer et créer un point de rencontre entre le sacré et le profane, un point de rencontre entre un texte sacré ancien, empli de sens, de symboles, de valeurs, et moi-même : Être vivant dans son expression contemporaine et singulière.

   Je souhaitais, lorsque j’ai dit oui à cette création, m’autoriser à suivre ce que je ressentais comme une main tendue par la vie ; et aussi m’autoriser à aller vers quelque chose vers quoi je ne serai pas aller … pour en vivre aujourd’hui pleinement La Rencontre et le dépassement.

   maTerre est en soi – au delà d’une représentation ou interprétation artistique – une création qui malgré elle, incarne simplement le fait d’avoir dit oui à ce que j’ai rencontré à un moment de ma vie, et de sentir, de vivre, que La Rencontre est au delà de nos croyances, qu’elle nous invite à dépasser ce à quoi nous avons l’habitude de nous identifier.